Rayon de Lune

Rayon de Lune

Bah-lor

https://static.blog4ever.com/2009/09/352737/artfichier_352737_1522771_201212044218532.jpg


Recommandé par  dans son émission rêves et cris n°6 (compte noco nécessaire).

 

État :

Épuisé. 

 

Quatrième de couverture :
Bah-lor ou Balor était dans la tradition celte un dieu de la mort doté d'un seul œil. Il fallait quatre serviteurs pour en soulever la paupière et lorsqu'il était ouvert, il tuait quiconque le regardait, aussi Balor le gardait-il le plus souvent fermé. Ainsi Balor marchait-il dans la nuit.
Bah-lor marche dans la nuit.
Il ne sait pas qui il est, ni ce qu'il est.
Il n'ose même pas se demander où il va.
Mais un jour, il ouvrira les yeux et ce jour là pourrait bien être le dernier.

 

Cycle : Les chroniques arvennes T. 02

 

I.S.B.N. : 978-2-9523055-3-2

 

Format : 15x24

 

Nombre de pages : 226 

 

Prix : 17€

 

L'illustration :

Sébastien Sanchez.

 

La genèse du roman :
Encore une histoire qui date du siècle dernier, de 1989 pour être précis. A sa source la volonté d'avoir un personnage principal qui ne soit pas "héroïque". Dans un monde en guerre, il cultive l'art de passer entre les gouttes. Dommage que l'orage soit si violent...

 

L'auteur :
Fan de Jeux de rôle, de grandeurs nature, de manga, de fantasy sous toutes ses formes et de science fiction, le tout sur fond de musique metal, Phœbé a su intégrer toutes ces influence pour créer un univers unique, riche en rencontres improbables d'êtres et de genres.

 

Vos critiques :
** Je voulais te faire savoir que j'adore ce que je lis, maintenant au calme, depuis quelques jours, je me régale. J'attends à chaque fin de phrase un rebondissement, signe de mon plaisir ;) La dame de Pique.

** Une fois n'est pas coutume, le principal protagoniste de cette histoire n'est pas un héros mais un homme (quasi) ordinaire. Prenant place dans un univers d'heroic-fantasy, ce pauvre homme se retrouve piégé au cœur d'une guerre sanglante et pivot de l'Histoire tout en servant manifestement de souffre-douleur à l'auteur. Cette approche atypique (et un peu jouissive il faut bien le reconnaître) apporte une fraîcheur bienvenue et un intérêt accru à un genre (re)devenu à la mode. Plein de petites originalités et d'une écriture fluide, ce livre se laissera aisément dévorer et permettra au lecteur de passer un agréable moment ; que demander de plus ? Est-il nécessaire de préciser que j'ai apprécié ? Cyril.

**Je viens de terminer Bah-lor Je vais regretter la forêt et les Arvennes. Les jumeaux ne demandaient qu'à grandir . Dommage pas de suite . Une fin très subtile. Si dans la vraie vie cela pouvait être parei l!!!
Tu maitrises ton sujet , incroyable avec tous ces combats Avatar en 100 fois mieux , la symbiose complète avec la foret .  Caty



25/09/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres